Sans frame

Accueil et plan du site

Autres sites

André Dollé, écrivain, journaliste, peintre et pianiste!

 

Le village ne compte pas énormément de célérités. et à ma connaissance, ... il n'en compterait aucune.

Si ce n'était celle d'André Dollé, connu pour avoir reçu un prix littéraire pour son roman "La Côte 304", relatant d'une importante phase de la guerre de 14/18 où il fut blessé, ou bien "Les ronds de cuir bleu-horizon", ouvrage traitant des tâches administratives dévolues aux blessés de la "grande guerre" éloignés du front ( dont il fit partie, avec le grade de capitaine), et de sa rencontre avec celle qui devint sa femme.

On lui doit également d'autres ouvrages de récits de guerre, tels "Souvenirs d'un officier des zouaves", "Sous-lieutenant André Dollé,... . Guerre de 1914-1916", ou "Pages de gloire, d'amour et de mort".

On se rappelle qu'il en sortit affecté d'une légère claudication réclamant l'usage d'une canne, dont il ne faisait pas bon de se moquer.

Plus tard, il participa à de nombreux opuscules à caractère ciné-romanesques, en qualité d'adaptateur-traducteur, tels "Le maître des ténèbres", grand roman ciné scientifique d'aventures", ou "7 ans de Malheur" adapté de Max Linder.

Après une carrière d'animation à Aulnay-sous-Bois, à la fin de la dernière guerre il s'installa à Bernières dans le seul commerce du village, l'hotel-restaurant-épicerie-bazar-bureau-de-poste, à présent transformé en habitation, occupée par ses petits enfants.

En 1952, avec l'aide documentaire de son vieil ami Fernand Bourgeois (mon père), et la collaboration de Pierre Raynaud, il fait paraître son opuscule "Histoire des Andelys et de Château-Gaillard", toujours d'actualité et réédité

De surcroît, aquarelliste, pianiste, ses nombreuses activités allèrent jusqu'à prendre le rôle de correspondant local du journal Ouest France.

A la communion de leur peti-fils Patrick:

- en sombre au centre, André Dollé avec Madame,
-
à gauche, le parrain (mon père Fernand Bourgeois)
et ma mère Raymonde.

Vers de mirliton composés dans les année 40 par Fernand Bourgeois.
On y reconnaît Madame Dollé et sa pâtisserie, la malicieuse Hélène et Maurice le simplet, ainsi qu'André Dollé, seigneur du lieu, outré que mon père ait osé plaisanter sur la légère claudication de son viel ami:

Petit Andely, en mirant sur l'eau,
les murs crénelés de son vieux château,
offre la douceur de son romantisme
qui effrite le temps et les cataclysmes
Gaillard de son coeur, Richard de son nom
il se dresse fier et plein d'abandon
dominant toujours, seul dans les nuées,
ses fais alentours, riantes vallées.

Il lorgne son pont, enjambant la Seine,
vous disant, allez vous avez la veine,
en partant tout droit et prenant l'allée,
d'échoir à Bernières et chez les Dollé.
Comme il dit le gars, nous avons la chance,
dans un trou pas cher, d'avoir l'abondance,
qui plus est encor', et très savoureux,
on n'y trouve pas de gens ennuyeux.

Chez "Dollé sisters" tout marche par deux,
l'une fait la sauce et ce qui est mieux,
la pâtisserie! dont elle vous régale
ça vaut'y pas mieux qu'attraper la gale ?
L'autre fait la roue, vous engueule un brin
au point qu'elle s'enroue, miaule soudain
On respire un peu, les servants de même
malgré tout cela, c'est ainsi qu'on l'aime

Le patron boitille et pour faire la paire,
Maurice à son tour, boit dans tous les verr's.
Le premier bougonne et fait du boucan
il est majestueux dans son châtiment
son monde sourit et plisse la bouche
car d'une souris sa montagne accouche
Le deuxième écoute et prend au sérieux
il n'a rien compris et c'est beaucoup mieux.


retour haut de page

Plan du site:

Page d'accueil du site
Renseignements généraux
Liste de diffusion des "Amis de Bernières-sur-Seine"
Liens divers
André Dollé (cette page)
Bernières, vers 1945-1948

Vous avez aimé ce site? Vous désirez le recommander à un ami?
Did you like this web site? doyou want to tell a friend of yours?
 

Haut de page


Denière mise à jour, par Jean-Pierre "lbop" Bourgeois, Ingénieur-conseil ©:
 

 Page réalisée sur Mac , et vérifiée avec Firefox, Mac et PC Firefox 2