Sans frame
No frame

Plan du site
To index

Portail Web
To all my Web sites

Choose your language:

(Traductor, traidor!)

Les micros "Alumitone"®

(Voir également les autres pages sur les micros)

Fond sonore: The Ballad of Jimmy

Théorie - Theory

 

Principe de fonctionnement:

Le mystère plane sur les fameux (sic) micros "Alumitone®" de Jeff Lace.

Comme toujours, ne comptez pas sur les notices du constructeur pour vous éclairer, mais référez-vous au brevet qui en explique le fonctionnement, ou bien ... lisez mes pages.

Si la documentation usuellement disponible est faite pour embrouiller le client potentiel, le principe de fonctionnement en est très simple:

  • classiquement, un aimant (28) fournit le champ magnétique fixe, perturbé par le mouvement des cordes,
  • première astuce: toujours classiquement, le champ perturbateur induit une force électromotrice (et donc un courant), mais dans une seule boucle fermée en aluminium (22),
  • seconde astuce: cette boucle unique constitue le primaire d'un transformateur électrique, dont le secondaire est confié à deux bobines en cuivre (30 et 32), possédant de nombreux enroulements, transformateur dont le noyau est composée de l'imbrication de pièces ferromagnétiques en "E" (36 et 38),
  • troisième astuce: deux bobines au secondaire autorisent une éventuelle configuration en "humbucking", mais avec une configuration "single coil" du primaire,
  • un blindage (39) isole partiellement les bobines des perturbations extérieures.

Vue éclatée d'un Alumitone de base.
NB: une fois assemblé, la boucle primaire traverse le noyau (36) du transformateur entre les points (44) et (45)

L'intérêt premier de ce dispositif est de permettre un niveau de sortie et une impédance de sortie facilement adaptables à toute application pratique.

En effet, le principe de fonctionnement de tout transformateur est:

  1. de conserver la puissance électrique fournie au primaire en la transférant au secondaire avec le minimum de perte. Grossièrement, cela signifie que le produit "intensité électrique" x "tension électrique" est quasiment le même du côté primaire et secondaire,
  2. fournir des tensions électriques proportionnelles aux nombre de tours des bobinages.

Cas général d'un transformateur
Côté entrée, tension U1, engendrée par le mouvement des cordes
Côté sortie, tension U2, dirigée vers les circuits embarqués
Soit: I1xU1I2xU2 avec U1/U2 = n1/n2 (dessin d'origine Wikipedia)

Quand à la boucle en aluminium constituant le primaire, sa section importante permet d'en assurer la faible résistance pour un poids modeste, donc un courant relativement important malgré une faible force électromotrice.

Il faut donc s'attendre à ce qu'un tel micro soit un générateur de courant, alors qu'un micro classiques est générateur de tension.

Mais on voit déjà que les deux bobines apparemment identiques (30 et 32) peuvent être raccordées en parallèle, en série, en phase ou hors phase, afin de répondre à divers emplois, dont l'emploi non négligeable de "humbucker-single coil" simulé.

Bande passante:

Du côté entré (le primaire du transfo), il existe une très faible tension génératrice U1 (induite par le mouvement des cordes) qui produit un courant relativement important I1 au travers de l'unique boucle (22) en aluminium, pourvue d'une faible impédance Ze propre, augmentée de l'impédance Z1 du primaire (impédance du secondaire, vue au travers du transfo).

Par définition des impédances, on a: U1 = I1 x (Z1 + Ze)

Supposons la sortie (c'est à dire le secondaire du transfo), dotée d'une impédance de sortie Z2 (impédance du secondaire), raccordé sur une impédance de charge Zs (due aux circuits embarqués).

Par définition des impédances, on a: U2 = I2 x (Z2 + Zs)

A suivre

   Haut de page

En pratique - Facts

 

 

A suivre

Texte

 

   Haut de page

Poil à gratter - Itching powder

 

 

Texte

Haut de page

Avez-vous aimé ce site ? Désirez-vous le recommander à un ami ?
 

Haut de page


Mise à jour, par Jean-Pierre "lbop" Bourgeois ©
 

 Page réalisée sur Mac , et vérifiée avec Firefox, Mac et PC Firefox 2