Sans frame
No frame

Plan du site
To index page

Tous mes sites
To all my Web sites

Choose your language:

(Traductor, traidor!)

Combien vaut cette gratte ???

Théorie - Theory

 

Règles générales:

1) Un propiétaire de magasin doit:

  • payer son loyer, ses impôts, sa patente, les assurances professionnelles, contre le vol, l'incendie etc.,
  • salarier ses employés , rémunérer le gérant et ses commanditaires,
  • assurer les charges sociales afférentes, la TVA, son syndicat, la pub de m...., son webmaster et FAI pourris, le racket éventuel (contournable) et ...
  • gagner de l'argent sur lequel il est encore imposé (racket incontournable).

Après tout ça, reste bien peu pour assurer la maîtresse et la Porshe Carréra.

Comment voulez-vous qu'il alimente décemment son compte en Suisse ?

Dans ces conditions, ne vous étonnez pas si le coefficient de marge (entre son achat HT et sa vente TTC) est rarement inférieur à 2.

Cela signifie qu'un instrument acheté 1 500 €  HT à un grossiste vous sera vendu au moins 3 000 € TTC, mais également que la guitare que vous venez d'acheter 3 000 € vaut au plus 1 500 € dès que vous êtes sorti du magasin, même flambant neuve, avec l'étiquette et dans son emballage d'origine.

De plus, un magasin susceptible de vous racheter un l'instrument, ne pourra pas profiter de la garantie du constructeur, alors qu'il devra assurer lui-même une garantie après vente.

Voilà votre belle gratte "toute neuve", payée 3 000 €, instantanément  réévaluée 1 000 €, voire moins, alors que vous ne l'avez même pas déballée.

2) Oui mais quelle est sa cote sur le marché?

Il faudrait, pour répondre à cette question, qu'il existe réellement un marché, c'est-à-dire qu'un grand nombre de transactions soit constatées sur un même type de  guitare.

Dans un tel cas, s'agit-il de Pigalle, Paris, Londres, Tokyo, Nashville, où les transactions sont les plus nombreuse, mais totalement disparates?

Certains marchands, tels Marcel Dadi (paix à son âme) ou Georges Grhunn (célèbre revendeur de "vintages" aux USA), ont tenté d'établir un Argus de la guitare, mais sans succès, car chacun possède son "domaine" de modèles privilégiés et ses propres motivations commerciales.

Par exemple, Marcel fut un temps l'importateur exclusif d'Ovation. Il était donc prévisible que les cotes qu'il établissait favorise la marque.
De même, à chaque instant, tout marchand possède des instruments qu'ils doit écouler plus rapidement que d 'autres. Que pensez-vous donc qu'il fasse en publiant une cote ?

Donc, je vous rassurre... si j'ose dire:

il n'existe pas de marché, donc pas de cote sérieuse.

quoi-que...?

 

   Haut de page

En pratique - Practical

 

Combien vaut réellement cette gratte ?

  •  L'instrument est-il NEUF de chez NEUF, ou matériel d'exposition ?
  • Avec housse ou étui ?
  • Vendu par un magasin, un ami de vingt ans, votre cousine, Johnny Olida, un escroc...?
  • En emballage d'origine, ou déjà déballé ?
  • S'agit-il d'un "pris de gros", obtenu directement de l'usine, d'un importateur, d'un distributeur ?
  • Est-ce un instrument sans défaut, ou de second choix ("second", estampillé II chez Gibson)
  • Est-ce un instrument neuf, mais trouvé dans la rue près de Pigalle (cas vécu) ?
  • Il y a-t-il facturation, ou règlement en liquide sans trace ?
  • Vient-il directement d'un vol ou d'un receleur ?
  • Est-ce un gain au poker ?
  • Est-il garanti par le fabriquant, un luthier, le vendeur, sa vieille tante... ?
  • Toutes les taxes et droits de douane sont-ils réglés ?
  • Est-ce une guitare "tombée du camion" ?
  • Est-elle parfaitement réglée, ou réglée par un garagiste moldo-slovaque en manque de vodka ?
  • Dans le cas d'une occasion, qui garanti son originalité ?
  • A-t-elle été dévernie ?, revernie ?, au vernis à ongle ?
  • Est-elle essayable en Chine, ou dans la jungle Colombienne ?
  • Le ou les micros sont-ils en rade, rebobinés, réaimantés, fatigués ?
  • Est-ce VOUS qui vendez, et à qui: à un particulier, un professionnel, un magasin, un luthier revendeur ?
  • Où habitez-vous: près de Pigalle, loin de Pigalle, à Nashville ?
  • Votre guitare est un modèle de série, "custom made" dérivé de la série, "custom color", unique ?
  • A-t-elle subi des avatars, l'intervention d'un luthier travaillant "à la masse d'arme", ou vos propres modifs "à la lime à ongle" ?
  • A-t-elle appartenu à BB King (rare) ou à Robert Johnson (faudrait être bien crédule) ?
  • Si oui, quelle en est la preuve irréfutable ?

Dans chacun de ces cas, il existe une appréciation différente, pouvant aller de 1 à 20, voire beaucoup plus.

Mais si on vous propose "la guitare à Django", méfiez vous des cent mille "fausses guitares à Django" qui circulent chez les manouches. Essayez plutôt de "jouer comme Django". Vous n'y arriverez jamais, mais ça vous occupera toute la vie.

La seule valeur d'une gratte est celle qu'un acheteur est prêt à mettre dedans, que cet acheteur soit vous-même ou un professionnel.

Et, comme je ne veux pas me fâcher avec les professionnels dont je pourrais sur les impératifs commerciaux, ni avec les amateurs qui tissent de forts liens affectifs avec les instruments,
je ne donne JAMAIS aucune cote ni évaluation, malgré les demandes fréquentes.

Mes propres règles, appliquées successivement à 55 achats (souvent très onéreux), sont les suivantes:

  • N'acheter neuve, qu'une guitare spécialement commandée à un luthier (attention à l'erreur, absolument interdite)
  • Autrement, n'acheter QUE d'occasion, en réfléchissant aux possibilités de revente (erreur éventuellement tolérable)
  • Enfin, pour vendre, nettoyez et réglez soigneusement les instruments et ... gagnez du fric.

Pour acheter, si vous persistez dans le choix d'un professionnel, trouvez un "vrai de vrai", connaisseur, pas trop escroc (rare). Je ne connais que Hertz qui réponde à ces critères.

   Haut de page

Poil à gratter - Itching powder

 

Ne me demandez donc pas combien vaut telle gratte,  je n'ai conu que la valeur instantanée de celles que j'ai réellement vendu.

Par exemple, je suis raide-dinque des miennes, mais elles ne sont pas à vendre et je ne connaîtrai vraiment leur "valeur sur le marché" que ... lorsque je les aurai vendu.

Et encore, c'est pas sur. Par exemple ma dernière vente (à un ami) se montait à 3 000 €, pour une guitare achetée 2 000 €, mais je pense qu'un étranger en aurait donné 4 000 €.

A la limite, si votre gratte m'intéresse (phénomène peu vraisemblable), je vous dirai combien je peux y consacrer.

Dans le cas contraire, elle ne vaut que... l'amour que quelqu'un d'inconnu peut y mettre.

Haut de page

Avez-vous aimé ce site ? Désirez-vous le recommander à un ami ?
 

Haut de page


Mise à jour, par Ingénieur-conseil ©
 

 Page vérifiée avec Firefox, Mac et PC Firefox 2