Sans frame
No frame

Plan du site
To index page

Tous mes sites
To all my Web sites

Choose your language:

(Traductor, traidor!)

Micro hexaphonique et contamination entre cordes

Promouvoir cette page sur Google




Théorie - Theory

 

Par exemple, dans le cas ultra simple d'un micro hexaphonique à six aimants droits, coaxiaux à six bobines quasiment identiques, la forme du camp magnétique général présente une exclusion plus ou moins prononcée des 6 champs élémentaires présentés par chacun des aimants.

Grossièrement, les lignes de champ semblent se resserrer au plus près de chaque aimant, dans la zone intermédiaire, comme si chaque champ élémentaire repoussait le voisin. Sont évidemment exclus les champs élémentaires extrêmes (à l'extrême gauche et extrême droite).

L'expérience des micros hexaphoniques met en évidence un fait négligé dans toutes les études pratiques précédentes.


Haut de page
On serait apparemment en droit de supposer que chacune des 6 cordes, supposées relativement axées sur les six aimants, n'influencerait que la bobine correspondante.

En pratique - Facts

 

A la réflexion, ce phénomène que je n'avais pas subodoré (par réflexe trop simpliste), possède son explication évidente: comme prévu dans l'évocation de la notion de "fenêtre de lecture" d'un micro, une portion non négligeable de longueur de corde est aimantée par l'aimant permanent le plus proche, et c'est précisément cette longueur de corde qui rayonne à son tour un champ secondaire variable au cours du temps qui influence les bobines. Et il n'y pas de raison pour que ce rayonnement soit confiné.

Pour être plus précis, l'aimantation des cordes peut être assimilée à l'empilement d'une suite de doublets magnétiques élémentaires (voir la page model.htm). Et dans le plan perpendiculaire aux cordes, ce champ secondaire variable s'étend comme le ferait celui d'un doublet magnétique.

Les cordes d'un tel micro, prétendu hexaphonique, ne peuvent donc pas être captées sans intermodulation.

Si on tient absolument à la séparation quasiment absolue des six canaux d'un micro hexaphonique, il semble donc indispensable de réaliser un blindage de chaque corde, au moins sur une longueur correspondant à la "fenêtre de lecture" du couple corde-micro.

Sachant que (contrairement au cas du champ électrique) il n'existe pas de blindage magnétique absolument parfait, on peut penser à une plaque métallique, du genre "tôle ondulée", recouvrant les cordes sur une distance correspondant à chaque "fenêtre de lecture".

Exemple de possibilté de blindage, vu en coupe.

Un telle plaque pourrait être simplement découpé. dans un rectangle ondulé. Il faudrait alors vérifier qu'un tel blindage approximatif soit suffisant en pratique.
Objection, votre honneur: contrairement à l'idée qui semble la plus naturelle, l'expérience montre en réalité que chaque corde influence plus ou moins un voisinage on négligeable de bobines plus ou moins concernées.

Haut de page

Poil à gratter - Itching powder

 

C'est à dire, pour être exceptionnellement sérieux, que l'erreur décelée est la source d'une idée neuve.

Grâce à Dieu, inch Allah ... et toute cette sorte de choses plus ou moins improbables.

Comme l'on dit élégamment "l'erreur et juste" (sic).

Haut de page

Avez-vous aimé ce site ? Désirez-vous le recommander à un ami ?

Haut de page


Mise à jour, par Jean-Pierre "lbop" Bourgeois, Ingénieur-conseil ©
 

 Page réalisée sur Mac , et vérifiée avec Firefox, Mac et PC Firefox 2