Sans frame
No frame

Plan du site
To index page

Tous mes sites
To all my Web sites

Choose your language:

(Traductor, traidor!)

Micros et circuits usuels, modifs connues et inconnues - PU exotic wiring

(Voir également les autres pages sur les micros)

  Simples bobinage classiques
  Doubles bobinages classiques
  Montages en série ou parallèle, en phase et hors phase, de deux micros identiques
  Montages série et parallèles, en phase et hors phase d'un Humbucking à 4 sorties
  Les 46 sons possibles avec deux humbuckings
  Le circuit "magique" montage hybride pour ES 347 et autres Gibson (top secret)
  Les 64 sons possibles avec deux humbuckers et le circuit "magique"
  Mme Gibson aurait-elle essayé de me piquer le circuit "magique"
  L'exception de la Gibson ES 340
Deux micros, 2 potards - Master volume, master tone
  Stewmac Wiring FAQ Website
  Mods by Torres Engineering

Théorie - Theory

 

Vous êtes sensé ici avoir "vaguement" assimilé la théorie des micros, bobines, aimants et pièces polaires, ainsi que son application à quelques micros usuels. Dans les cas de doutes métaphysiques insupportables, n'hésitez pas à retourner périodiquement à la page théorique en question, car va ça décoiffer les neurones.

Doubles bobinages à 4 sorties:

Beaucoup de humbuckings modernes sont vendus avec les 4 extrémités des bobines disponibles.
Le schéma suivant montre les 4 extrémités notées a,b,c et d.

Le terme anglais est "split coil", littéralement "bobines séparées" pour indiquer que les deux bobines sont accessibles séparément.

Le humbucker classique est obtenu en reliant les extrémités b et c, ce qui boucle le circuit abcd d'une configuration en série/en phase.

Toutes autres possibilités indiquées dans la page théorique pour deux micros, sont disponibles dans un seul et même micro.

Le branchement en humbucking classique, avec le minimum de bruit de fond s'obtient en branchant comme suit:

a, à la masse
b et c
,reliés et isolés
d (point "chaud"), vers les potards, sous fil blindé


Montage classique, bobines en série
et (apparemment) hors phase

Comme dans chaque raccordement, il est important que la masse ne se fasse qu'en 1 point et que le capot reste en place.

La dépose des capots n'est pas à conseiller.
Elle permet de gagner légèrement en aigus en diminuant les capacités parasites. Mais elle rend le micro sensible aux champs électriques, ce qui oblige à baisser les aigus qu'on a gagné.

De plus, il est possible de ne brancher qu'une seule bobine.

Pour une guitare électrique à 2 micros, il existe donc 4 x 4 = 16 possibilités de raccordement à deux bobines, plus 4 possibilités à 1 bobine, soit au total 20 raccordements possibles.

Dans la pratique, seuls quelques montages sont utiles et, par exemple, on peut se limiter aux combinaisons suivantes pour un micro, à l'aide d'un inverseur à 3 positions:

Le schéma indique les trois possibilités obtenues par un inverseur configuré comme indiqué.
Avec 2 micros, il reste 3 x 3 = 9 raccordements disponibles sur 20.

Toutes les combinaisons d'un humbucking à 4 sortie

Si l'on veut épuiser toutes les combinaisons possibles pour un micro, sans songer à court-circuiter les bobines, on peut agir comme suit.

A l'aide de commutateurs-inverseurs à 2 positions, il est possible d'explorer toutes les possibilités de raccordements.

Ces commutateurs miniatures (si possible) se présentent avec six broches situées au-dessous.

Ces inverseurs sont avantageusement remplaçables par des potards (simples ou doubles) dits push-pull, tel que figurés ici:

Suivant la position de la commande manuelle
1-2 et 4-5 sont reliés
ou bien 2-3 et 5-6
  Potentiomètre simple avec
commutateur push-pull

 

D'où les possibilités suivantes:

Schéma A: un humbucking est branché bobines en série, en et hors-phase suivant la position de l'inverseur.
Ce montage est appelé inverseur de phase des bobines.

Schéma B: un humbucking est branché bobines en phase, série ou parallèle suivant la position de l'inverseur.
Ce montage est appelé inverseur série-parallèle des bobines.

Schéma C: cette fois-ci, c'est l'ensemble du micro qui change de phase suivant la position de l'inverseur.
Ce montage est appelé inverseur de phase du micro.

Schéma D: c'est une combinaison des trois précédents qui permet toutes les 8 combinaisons pour un seul micro.
(En fait il ne reste que 7 "sons" disponibles, l'inversion de la sortie ne changeant pas le son d'un seul micro.)
Il nécessite
3 inverseurs à deux positions chacun. (les positions possibles des contacts internes des inverseurs n'ont pas été représentés, par souci de clarté)

Le même raisonnement peut s'appliquer à un deuxième micro qui aurait donc également 8 possibilités de raccordement, soit au total 8 x 8 = 64 raccordements possibles, mais inverser simultanément les deux donne un résultat identique. Il ne reste donc que 32 variantes.

Si l'on suppose que les deux micros restent commandés par le classique inverseur à trois positions:

  • micro 1 seul

  • micros 1 et 2

  • micro 2 seul

Alors, le micro 1 seul donne 8 combinaisons et 7 sons différents, le micro 2 seul également, les deux ensembles donnent 32 variantes, soit au total 7 + 7 + 32 =

 

46 "sons" différents, avec 2 micros 6 inverseurs + l'inverseur classique à 3 positions

Montage hybride, le circuit "magique"

Il est possible de rendre progressif le passage du double bobinage au simple bobinage en shuntant progressivement une des bobines par un potentiomètre de l'ordre de 100 kohms.

On obtient alors un réglage qui simule un atténuateur de graves.

Cette idée m'est venue à partir d'une Gibson ES 347 ou le passage du simple au double bobinage est assuré par un interrupteur qu'il m'a suffit de remplacer par un potentiomètre double (un par micro).

On peut généraliser l'idée en remplaçant le circuit classique des Les Paul, ES 3** et autres Gibson classiques par un circuit de 4 potentiomètres doubles assurant respectivement:

  • la balance entre les deux micros

  • le volume sonore

  • le réglage des aigus

  • le réglage des graves

N'utilisant, à titre personnel, que des guitares à 1 micro simple bobinage, je conserve dans mes tiroirs un exemplaire de ce montage "magique", au cas où un remords me viendrait.

Le circuit magique et les trois switches

Avec les trois inverseurs sur un micro, on peut rajouter le circuit "magique". Comme il ne fonctionne que sur les montages en série, il sera ajouté en deux point excluant les montages en parallèle.

De plus, comme il n'est pas symétrique par rapport aux deux bobines, on choisira de ne court-circuiter que la bobine qui ne porte pas les vis de réglage, pour ne pas annuler l'équilibrage des cordes.

Le circuit devient:

(positions possibles des contacts internes des inverseurs omises, car 2x2x2 = 8 possibilités auraient dû être envisagées)

Le circuit magique est composé d'un interrupteur court-circuitant la bobine c-d, uniquement dans la configuration "série" des bobines.

Pour obtenir l'effet complet du circuit "magique", il suffit de remplacer cet interrupteur par une résistance (potard) variable, éventuellement munie d'une résistance fixe en série, afin de rendre l'effet plus progressif.

Le nombre de combinaisons possibles augmente. Chaque micro possédait 8 combinaisons. Il en comporte 2 supplémentaires, soit 10. Deux micros en possèdent donc 100. Comme plus haut, il faut tenir compte du fait qu'inverser simultanément les deux micros donne le même son. Il reste donc 50 "sons" pour deux micros.

D'où le décompte: 7 + 7 + 50 =

64 sons différents, avec 2 micros 6 inverseurs + l'inverseur classique + 2 interrupteurs

Le "Super Humbucking"

Un certain nombre des combinaisons évoquées faisant chuter le niveau de sortie générale, Gibson a pensé qu'il était utile de créer un micro à haut niveau de sortie, le "Super Humbucking".

Par rapport à un humbucking usuel, il comporte deux aimants supplémentaires montés à gauche et à droite de l'aimant habituel, avec le polarités indiquées sur le schéma. Ils donnent au micro un son plus étoffé et même agressif. En fait, il est étudié pour accepter les combinaisons type circuit "magique" qu'à ma connaissance personne n'a jamais exploité avant moi. On peut supposer que Gibson y avait songé.

2 micros, 2 potards - Master volume, master tone

Voici une modif très utile trouvée sur la revue Guitar Player.
Elle part du principe que les 4 boutons du système Les Paul ne sont pas ergonomiques.
Ils sont donc remplacés par seulement 2 boutons assurant respectivement volume et tonalité généraux.
Deux boutons restent libres pour d'autre fonctions éventuelles.
La capacité optionnelle de 0.05 µF est une protection contre les chocs électriques.

This usefull mod was found in Guitar Player magasine.
It allows to replace the 4 classical knobs by only two ones, leaving the
2 others free for others purposes. The optional 0.05 µF cap is
supposed to avoid electric shocks.

L'exception de la Gibson ES 340

Parmi l'ensemble des parentes de la très célèbre ES 335, une guitare tranche par certaines particularités, la ES 340.

Produite uniquement dans les années 1969 et 1970 dans les seuls coloris Natural et Walnut, elle possédait un manche "5 pièces", particulièrement insensible au vrillage, et une électronique très particulière:

- un switch à 3 positions: arrêt/micros en phase/ micros hors phase
- un potentiomètre unique de volume général
- deux potentiomètres de tonalité
- un quatrième, double, pour le mélange panoramique des micros

L'originalité réside dans le "panoramique" permettant de parcourir tous les dosage des deux micros, ainsi que dans la possibilité du hors phase, sans rajout de commutateur. Mais sa fabrication a pâtit du succès énorme de sa rivale, la ES 335.


   Haut de page

En pratique - Facts

 
  • Il existe grossièrement deux grandes catégories de micros magnétiques pour guitare:

les micro à simple bobinage
les micros à double bobinage
ou Humbuckings, réducteurs de ronflements parasites, mais moins puissants en aigus.

  • Deux procédés pour inverser la phase d'un micro, soit 2 x 2 = 4 montages:

- soit inverser l'aimant soit inverser la connexion
- si on effectue simultanément les deux opérations, on se retrouve dans la phase d'origine

parallèle: en et hors phase
série: en et hors phase
les modes hors phase donnent un son étrange et peu puissant

parallèle: en et hors phase
série: en et hors phase

Ne déposez jamais les capots, mais choisissez avec soin votre fil de raccordement guitare-ampli ou mieux, jouez avec un émetteur

  • Un circuit "magique" existe, permettant de transformer la plupart des Gibson, assurant

la balance entre les deux micros
le volume sonore
le réglage des aigus
le réglage des graves

  • Le circuit "magique permet 64 sons avec 2 humbuckers

  • Il est possible de remplacer le 4 boutons usuels (type Les Paul), par seulement 2 boutons

  • Vous pouvez aussi lire les modifications par Torres Engineering

  • Enfin, ne croyez pas que j'ai épuisé le sujet, tous les jours, un nouveau micro ou une nouvelle combinaison sont créés. Je me suis donc borné au plus simple, ou plus exemplaire, dans le but de vous faire imaginer les suites possibles.

Haut de page

Poil à gratter - Itching powder

 

Après la douche chaude, la douche froide.

Le but final de cette page est de vous donner les outils nécessaires à la conceptiton de variantes. Dans tous les cas, vous êtes invité à faire votre affaire de leur exploitation pratique, comme je le fais pour mes propres guitares ou celles de mes clients.

Sauf pour le "magic circuit" qui est de mon invention, les schémas fournis ne sont pas les miens. Ils doivent donc être considéréés comme:

  • des exemples à adapter à vore propre usage,
  • ou bien comme de simples idées de développement de vos propres cicuits.

De plus, tous ces beaux schémas, prometteurs de sons merveilleux, ne sont qu'illusion, car ils ne fonctionnent que:

  • si votre guitare possède déjà une personnalité intéressante, un "son" caractéristique, qui va perdurer dans tous ces avatars,
  • si, vous également, possédez une personnalité, un "son" caractéristique qui va se transmettre d'une guitare à l'autre.

En dehors de ces deux impératifs, n'espérez point de salut "à coup de fer à souder".
De même, le fameux micro "qui vient de sortir", ou qu'utilise le grand guitariste Tartampion, ne vous servirait qu'à faire baisser le niveau ... de votre tirelire.

Un fer à souder, à lui seul, ne vous donnera jamais le "son" du célèbre Tartampion, acquis par conjugaison du talent, de l'intelligence et du travail.

Haut de page

Vous avez aimé ce site? Vous désirez le recommander à un ami?
Did you like this site? Wanna tell a friend of yours?
 

Haut de page


Mise à jour, par Jean-Pierre "lbop" Bourgeois, Ingénieur-conseil ©
 

 Page réalisée sur Mac , et vérifiée avec Firefox, Mac et PC Firefox 2