Sans frame
No frame

Plan du site
To index page

Tous mes sites
To all my Web sites

Choose your language:

(Traductor, traidor!)

Les fichiers "Midi",
partitions et tablatures

Promouvoir cette page sur Google




Théorie - Theory

 

Qualité variable

A l'origine, le format General Midi était destiné à la communication entre un ordinateur et un synthétiseur. Ces fichiers se veulent particulièrement adaptés au Web, du fait de leur petite taille.
La raison de cet appétit de moineau ? Seules les différentes notes sont inscrites dans le fichier. De nos jours, la plupart des "cartes son" relisent ce format, en émulant les instruments grâce à des méthodes de reproduction. Elles sont basées sur des tables d'ondes, ou, pour les modèles les plus performants, sur des reproductions mathématiques des différentes sonorités. Même simplicité côté logiciels. Les navigateurs et les différents systèmes d'exploitation sont tous capables de rejouer ce format quasiment universel. Aucun logiciel particulier n'est donc nécessaire.

Attention toutefois aux différences de qualité: si le son apparaît fidèle avec un matériel performant, il n'en va pas de même dès qu'on emploie une carte son d'entrée de gamme. La plupart du temps, les pianos ressembleront, par exemple, à des clavecins sur le PC de vos visiteurs L'utilisation de fichier Midi s'avère bien adaptée pour sonoriser légèrement une page web, mais prenez garde à ne pas agacer vos visiteurs comme je l'ai fait! L'édition d'un fichier Midi se réalise principalement avec un séquenseur. Il existe un certain nombre de logiciels sur toutes les plates-formes. Citons, par exemple, le célèbre Cubase Audio de Steinberg.

Adéquation et réversibilité entre écriture et audition:

Cependant, le fait que la correspondance entre écriture et exécution soit assurée par la machine, entraîne une correspondance absolue et objective entre métrique de l'écriture et métrique de l'exécution musicale.

Il n'y a plus d'interprète, susceptible d’apporter ses modifications, conscientes ou inconscientes, mais une stupide machine, obligée de suivre scrupuleusement le déroulement temporel imposée par le compositeur.

A défaut de qualité, du seul point de vue quantitatif, il y a stricte adéquation et réversibilité entre écriture et reproduction musicales.

Exemples de fichiers midi:

Bilie's Bounce (Charlie Parker)

Sweet Home Chicago (Robert Johnson)

Boogie-woogie (Traditionnel)

Les plus curieux pourront imprimer les partitions (ou les tablatures) correspondantes, s'ils sont équipés d'un logiciel ad hoc.


Haut de page

En pratique - Facts

 
  • L'édition d'un fichier midi peut être confiée à un instrument générateur (clavier, guitare, etc.) mui des capteurs et électronique ad-hoc.
  • L'édition peut se faire par simple écriture d'une partition musicale (ou même tablature), à l'aide d'un logiciel dédié.
  • L'insertion de fichiers Midi sur une page web est fort pratique en raison de leurs faibles poids en octets.
  • Leur lecture est facilement déclenchables avec les balises que l'on peut trouver, par exemple sur http://www.aidenet.com/pageperso31.htm
  • Mais la principale utilité, pour un musicien lecteur, arrangeur ou compositeur, est que le fichier récupéré sur le web est directement lisible sous forme de partition musicale à l'aide de Cubase ou autre éditeur séquenseur.
  • D'autres logiciels, tels que Guitar Pro permettent les conversions tablatures/Midi et Midi/tablatures
  • Tout n'étant pas parfait, il faut quand même se méfier de l'harmonisation déplorable de 90% des Midi récupérables sur le web.
  • En cas de possibilité, je recommande d'utiliser les partitions au lieu des tablatures.
  • Vous pouvez récupérer tous les midis, partitions ou tablatures, gratuitement sur le Web, mais sans garantie de conformité à la version payante.
  • Voir, par exemple: http://www.toutgratuit.com/Tout_pour_la_musique/Midi/Fichiers_Midi/

Si, en effet, les tablatures paraissent plus facile à utiliser que des partitions, du moins pour le guitariste débutant,

  • elles manquent de précision pour des musiques élaborées,
  • et, surtout, ferment les possibilités de communication avec les non guitaristes.

Ca n’empêchera pas les accros aux tablatures de continuer et progresser quand même.

Cependant, partitions ou tablatures, un intérêt non négligeable des fichiers midi est de faire correspondre exactement et objectivement la métrique de l'écriture avec l'exécution musicale.

Les conséquences sont que:

  • malheureusement, l'interprétation, bien que musicalement satisfaisante, n'a pas le caractère personnalisé propre à un véritable interprète humain,
  • heureusement, les fichiers restent libres d'accès, et non soumis à droit d'auteur.


Haut de page

Poil à gratter - Itching powder

 

Comme je l'ai déjà écrit, quitte à passer pour rétrograde, je condamne les claviers ou autre instruments se réclamant du système MIDI conçu strictement sur la gamme bien tempérée théorique, fausse à l'oreille du violoniste, par exemple.

En outre, il est illusoire d'attendre une quelconque notion de subtilité d'interprétation des fichiers midi. En particulier, les notions de swing sont en grande partie trahies par le système.

De plus, on constate que la plupart des fichiers midi récupérables sur l'Internet sont d'une écriture lamentable.

D'autres types de fichiers sont musicalement plus satisfaisants, mais lourds à manier sur le Web. 

Restent au système midi: le faible poids des fichiers, et l'impartiale adéquation-réversibilité entre écriture et reproduction.


Haut de page

Avez-vous aimé ce site ? Désirez-vous le recommander à un ami ?

Haut de page


Mise à jour, par Jean-Pierre "lbop" Bourgeois, Ingénieur-conseil ©
 

 Page réalisée sur Mac , et vérifiée avec Firefox, Mac et PC Firefox 2