Sans frame
No frame

Plan du site
To index page

Tous mes sites
To all my Web sites

Choose your language:

Google translator

(Traductor, traidor!)

Résonance et résonateurs acoustiques

Promouvoir cette page sur Google




Théorie - Theory

 
L'erreur de vocabulaire:

Il m'est déjà arrivé de vous alerter sur la confusion entretenue par les fâcheux entre caisse et corps de la guitare.

D'où les expressions malvenues de "guitare à caisse", voire "demi-caisse" ou "quart de caisse". Sur ce point, on peut regretter que la langue française n'ait pas encore trouvé d'équivalent simple à "hollow body" ou "semi-hollow body".

L'erreur serait bénigne si elle le limitait à un vocabulaire de cuistre, et si elle ne cachait pas une conception erronée du corps de la guitare, souvent affublé du surnom infamant de "caisse de résonance".

L'erreur du luthier:

En effet, le luthier passe le plus clair de son temps à s'évertuer à ce que que le corps de l'instrument ne résonne pas (ce qui signifierait qu'il privilégie des fréquences, proprement dites "fréquences de résonance"), mais, au contraire, sonne uniformément sur toutes les fréquences utiles.

Et pourtant, nombre de ces braves gens continuent à jargonner sur les supposées malheureuses "caisses de résonance" de leur chères œuvres.

Mais alors, d'où vient le quiproquo, l'erreur supposée uniquement langagière ?

Cuisinez donc votre luthier préféré et vous constaterez que l'erreur est plus pernicieuse, et fondée sur une conception contraire aux lois de la physique élémentaire.

En effet le malheureux, intoxiqué par une tradition qui refuse les règles de l'acoustique théorique, croit que le son de l'instrument est une émanation magique de l'intérieur du corps, qu'il faut extirper à l'aide de moyens chamaniques plus ou moins justifiés, tels que ouïes, rosaces et autres échancrures.

Tel le Grand Inquisiteur qui voulait obtenir la vérité au moyen de la Question (ordinaire ou extraordinaire), le luthier cherche alors à "extirper le son" qu'il pense tapis au fond de la "caisse de résonance", à l'aide de procédés inavouables.

Changeons de vocabulaire, voire de sémantique:

Il va même jusqu'à proposer des solutions atroces, commercialement condamnées par André Duchossoir dans la superbe revue Vintage Vertigo, sous le titre "Résonateur, une fausse bonne idée".

Qu'il me soit permis de préciser ici: Résonateurs, une idée lamentable.

En effet, le luthier soucieux de passer du stade de la pensée magique au stade la pensée scientifique, sait ce que tout acousticien soutient depuis le vingtième siècle et l'arrivée des instruments de mesure et d'enregistrement électroniques:

  • le son de la guitare est principalement produit par la table,
  • il est directement propagé vers l'auditeur, comme le ferait un haut-parleur
  • les ouïes, rosaces, barrages, raccordements-collages vers les éclisses, et autres parties de la table, outre leur rôle de support de la tension des cordes, ne servent qu'à guider les déformations tabulaires autorisées,
  • tout comme le haut-parleur, la table émet vers l'intérieur du corps un rayonnement acoustique arrière qui se trouve en opposition de phase avec le rayonnement frontal,
  • la récupération éventuel de ce rayonnement indirect doit donc se faire en inversant cette phase, par un artifice qui ne peut être satisfait par aucun supposé "résonateur", du moins tel que ceux déjà proposés par Selmer et Gibson,
  • éclisses et dos agissent également de la même manière, mais avec un effet bien moindre, voire négligeable en première approche, comme généralement toute autre partie de la guitare,
  • enfin, le corps agit effectivement comme un "résonateur de Helmholtz", c'est à-dire qu'il fait effet d'un filtre sélectif qui privilégie une bande de fréquences, centrée sur une fréquence de résonance, en pratique relativement basse, dépendante du rapport des sections des ouvertures avec le volume interne du corps,
  • à cette fréquence (plus ou moins calculable), le rayonnement arrière se retrouve précisément émis par les ouvertures, en phase avec le rayonnement principal, tout comme le ferait l'évent d'une enceinte dite "bass-reflex" d'une chaine électroacoustique,
  • dans cette interprétation, on pourrait tenter d'imaginer, non pas une résonateur interne, mais plutôt "un diffuseur", chargé d'inverser la phase du flux sonore émis par les ouvertures ... mais j'ai peine à le concevoir.

On en déduit que, souvent sans le savoir, le luthier adapte instinctivement à l'oreille les éléments de sa guitare pour que cette résonance dite "de Helmholtz" n'affecte pas l'uniformité de la sonorité générale.

On peut également remarquer que le violon et autres instruments du quatuor sortent de ce cadre strict. En effet , le rayonnement acoustique principal y est pratiquement doublé: par la table et par le dos.

Mais la guitare, au dos bridé par la poitrine du guitariste, ne peut pas en profiter.

Dans cette optique, l'âme caractéristique de ces instruments classiques assure en partie le déphasage à 180° des rayonnements acoustiques avant et arrière. Ceux-ci se court-circuitent (se neutralisent) donc pour des longueurs d'onde supérieures aux dimensions communes de la table et du dos, c'est à dire dans le grave.


Haut de page

En pratique - Facts

  En pratique, n'étant pas luthier, je n'ai rien à dire de plus.

En effet, le luthier se fie à ses connaissances théoriques souvent hasardeuses, son expérience pratique, et surtout à son oreille. Il y réussit souvent.

Mais que donnerait son association avec un acousticien sachant "acousticier" ?


Haut de page

Poil à gratter - Itching powder

  J'ai imprudemment invoqué un acousticien sachant "acousticier".
  • Délire ? Que nenni!
  • Provocation ? Vraisemblablement!
  • Plaisanterie ? Certainement.

Ne vous sauvez donc pas et restez avec moi.

J'ai seulement voulu dire un "acousticien sachant écouter", un artisan comparable au luthier, et non pas un acousticien rigide, capable de se vendre à un grand groupe.

Que l'exemple désastreux d'Ovation et ses sonorités de Prisunic nous servent de leçon.


Haut de page

Avez-vous aimé ce site ? Désirez-vous le recommander à un ami ?

Haut de page


Mise à jour, par Jean-Pierre "lbop" Bourgeois, Ingénieur-conseil ©
 

 Page réalisée sur Mac , et vérifiée avec Firefox, Mac et PC Firefox 2